Scènes

Dominique Hervieu © VR

Fin mai, le plateau de la Maison de la Danse se peuplera de danseurs amateurs âgés de 5 à 100 ans (ou presque) pour Babel 8.3, un projet patiemment édifié, bien plus solide qu’une tour…

"La Solitude, ça n'existe pas" (Gilbert Bécaud) /photo © Christophe Reynaud de Lage

« -Tu en as ? -Pourquoi ? Tu en veux ? -Pourquoi ? Tu en aurais ? » Voilà en substance l’échange mystérieux autour de l’échange d’une mystérieuse substance imaginé par Koltès, dans une relecture très Auzet…

Certains finissent la tête dans le seau © Michel Cavalca

Qui trop embrasse, mal étreint. Telle pourrait être la devise de ce Juan, qui emprunte à tant de sources qu’il ne peut être fidèle à aucune — ce que personne n’exige de lui, d’ailleurs…

Les thanatopracteurs autour de Juliette. Ils ont tous les papiers réglementaires © Stofleth

Jean Lacornerie poursuit son entreprise de création d’opéras du XXe siècle rares ou inédits sur les scènes françaises avec une histoire immortelle revue par un compositeur oublié, Boris Blacher…

La tragédie est le meilleur morceau de la bête © Cécile Maquet

Partant sur une note vaudevillesque et grotesque, cette évocation de la Grande Guerre scandée par des assauts pétaradants s’achève dans la boue et la folie. On s’y croirait presque…

“Tu vas voir de quels bois je me chauffe” © DR

L’anticipation n’est pas un genre réservé au cinéma ou la littérature : le théâtre peut s’en emparer et l’accommoder à son langage. Une expérience qui se tente au Théâtre Les Ateliers.

Quand il n'y a plus d'horizontal ni de vertical, il n'y a plus de devant ni de derrière, de haut ni de bas… © DR

Vous ne regarderez plus les pixels de votre écran de la même manière après avoir vu ce que Mourad Merzouki, en état de grâce, obtient d’eux…

Ah Dieu, que la guerre est jolie… © Jean-Louis Fernandez

Adaptée d’un roman écrit en 1938, la pièce de Ödön von Horváth, toujours d’une stupéfiante actualité, est magnifiquement servie par la mise en scène couleur gel de Simon Delétang et la fièvre mélancolique de Thibault Vinçon. À voir !

Quatre comédiens dans un gymnase et une gymnaste sur un terrain de basket. © Marc Domage

Quatre superstars de la scène qui interprètent une troupe théâtrale en pleine supernova, et l’impression dérangeante d’assister à un test d’endurance pour public élu…

Une femme ? En tout cas, un seul coiffeur pour Catherine Hiegel et Helena Noguerra…

Empruntant au cauchemar sa construction en dédale, Une femme est surtout valorisé par une distribution de rêve.