Big !, une nouvelle biennale « enveloppée » pour Lyon

Avec cette biennale, Lyon s'autoproclame capitale du Goût à défaut d'être capitale de la Gastronomie…
Avec cette biennale, Lyon s'autoproclame capitale du Goût à défaut d'être capitale de la Gastronomie…

Jusqu'à mercredi à Eurexpo, c'est le Sirha (Salon international de la restauration, de l’hôtellerie et de l’alimentation) un très important rendez-vous gourmand, réservé aux professionnels. Et pour nous ? Il y a Big !, la (première) Biennale internationale du goût, cinq jours entièrement dédiés à nos papilles…

Samedi soir (le 24 janvier), le tunnel modes doux de la Croix-Rousse se transforme en tunnel du goût. Un buffet de 1,7 km avec des ateliers, des dégustations, des records du monde battus, un plateau de 800 fromages du monde entier et la soupe de Monsieur Paul (Bocuse, évidemment). 5 euros l'entrée, gratuit pour les moins de 12 ans, attention, tout ne sera pas gratuit une fois à l'intérieur : des stands de vente de produits régionaux seront également présents.
Dimanche (le 25 janvier), à l'heure du brunch, il faudra être aux puces du Canal. De 11 à 15 heures, c'est là que se donneront rendez-vous sept foodtrucks : des burgers, des soupes, des huîtres, des choux, des BãO taiwanais, des ravioles et des bocaux.
Lundi (le 26 janvier), le Sucre accueille des DJ. Rien de bien exceptionnel à cela, sauf que leur musique accompagnera une danse bien particulière : celle de trois cuisiniers qui officieront et dresseront en direct et sous les yeux — et les oreilles — ébahi(e)s d'un public qui aura réservé et payé 69 euros sa place pour un dîner tout compris. Hubert Vergoin, chef du Substrat, sur la Croix-Rousse, mitonnera le plat principal, Marc Boissieux, vainqueur (lyonnais) de Masterchef s'occupera de l'entrée et Tony Ejarque, le pâtissier virtuose de feu Le diable se déguise en gâteaux fera une réapparition bienvenue pour le dessert. Ce dîner événement s'intitule de la Bouche aux oreilles et rappelle furieusement ce que faisait l'Arfi il y a quelques années avec ses festins d'oreille…
Mardi (le 27 janvier), la Presqu'île embaumera… le fromage. En effet, de 11 à 15 heures, de la place des Terreaux à la place Carnot, la Biennale organise un parcours de dégustation découverte : d'un bout à l'autre de la Presqu'île ou presque, ce sont 45 commerçants qui accueilleront le public avec du fromage.
Mardi, les Halles Paul Bocuse sortent le grand jeu. De 19h30 à minuit, une fois réglée la modique somme de 120 euros (glurps) vous pourrez vous promener dans les halles comme dans votre garde-manger, ou votre cave à vins et goûter à tout…
Mercredi (le 28 janvier), enfin, les plus jeunes auront leur propre village du goût. Chez In Cuisine, des ateliers encadrés par des professionnels leur feront découvrir les goûts, les textures, les saveurs de 11 à 16 heures. Ces ateliers sont gratuits mais soumis à réservation (04 72 41 18 00).

Suivez-nous !

A lire encore...

Gravlax de Truite, par Loïc Horlin © VR

Une fois n’est pas coutume, c’est avant d’avoir pu déguster sa cuisine que nous évoquons ici un nouveau lieu, son histoire et sa philosophie. Une très prochaine visite permettra d’apprécier si les mets sont en accord avec les mots…

Terrine de lapin, ketchup de courge, pickles pleurote © VR

Entre Saint-Georges et Saint-Jean dans le Vieux-Lyon, une nouvelle adresse vous accueille à bras ouverts 7 jours sur 7. Au menu, une cuisine valorisant les produits du moment, sans maniérisme ni prétention. Take five !

Barigoule de légumes d'antan © Vincent Raymond

Les nouveaux propriétaires du célèbre restaurant Francotte nous ont convié à leur table pour parler un peu du passé, du présent et surtout de l’avenir, qui s’écrit dans l’assiette…

Diaporama d'une fraction de l'offre alimentaire du Sirha. Bon appétit !

Tapas le soir, menu classique au déjeuner, mais bois et cuir à toute heure. © VR

Ce nouvel établissement n’est pas qu’un restaurant : en devenant bar à tapas le soir, il vise à dynamiser un quartier aux allures de (re)belle au bois dormant. Un projet ambitieux à suivre…

Velouté butternut/noisette, tajine de canette aux clémentines et aux noix et forêt-noire : 12,20 euros. © Cécile Almonté

Après les fêtes, reprendre le chemin d’une alimentation raisonnable a toujours des allures de punition. Pas à Saint-Étienne, où l’on remercie ceux qui vous envoient au coin. Enfin, à la Cantine du coin…