Halle Mart’ : quand les habitants veulent leur marché

Projet de rénovation de la Halle Martinière par Bruno Cateland architecte pour Halle Mart' ©Bruno Cateland architecte
Projet de rénovation de la Halle Martinière par Bruno Cateland architecte pour Halle Mart' ©Bruno Cateland architecte

Demain après-midi, vous pourrez faire vos courses auprès de producteurs locaux place Rambaud. Si cela se trouve, ça deviendra une habitude…

La halle de la place de la Martinière (Lyon 1er) est une belle endormie, qui ne demande qu’à s’éveiller. Plusieurs projets avait  été soumis à la municipalité pour faire renaître dans une forme contemporaine ce mini-marché en dur. L’association Halle Mart’ a été retenue, qui milite pour une ”halle alimentaire de proximité, coopérative et solidaire”. Animée par des riverains dynamique — “un collectif d’habitants qui s’est pris par la main, et qui compte une centaine d’adhérents”, comme le précise son coprésident Jean-Baptiste Cubaud, Hall Mart’ s’est fixé deux buts : pérenniser place Rambaud (soit devant la Halle) un marché de commerçants et de producteurs pour le début de l’année prochaine, et rouvrir la Halle de la Martinière à l’horizon 2016-2017.

Marché vertueux

Ainsi, à l’occasion de la semaine de goût qui se tient actuellement, l’association organise place Rambaud ce mercredi 15 octobre de 16h00 à 20h00 un marché alimentaire du soir. Un marché “éphémère” qui reviendra jeudi 20 novembre aux même horaires, à l’occasion de la traditionnelle mise en perce du beaujolais nouveau. Des rendez-vous qui prouveront qu’il y a une demande dans ce quartier très passant et très résidentiel du bas des Pentes-bords de Saône. Pour Jean-Baptiste Cubaud, Halle Mart’ est là pour impulser une dynamique. ”Ensuite, c’est à une régie publique, avec un placier, de prendre le relai. L’idéal, ce serait un marché du soir en semaine, avec comme particularité des producteurs locaux comme celui de Montplaisir (Lyon 8e), et qui soit en plus zéro déchet, en faisant en sorte que les producteurs repartent avec leurs déchets, ou qu’il y ait une zone de compostage. Pour être vertueux jusqu’au bout.” Quant à la Halle en tant que telle, l’association travaille en parallèle à la recherche de financements auprès de collectivités — Grand Lyon, Europe, Chambre d’agriculture… À suivre…

Suivez-nous !

A lire encore...

Gravlax de Truite, par Loïc Horlin © VR

Une fois n’est pas coutume, c’est avant d’avoir pu déguster sa cuisine que nous évoquons ici un nouveau lieu, son histoire et sa philosophie. Une très prochaine visite permettra d’apprécier si les mets sont en accord avec les mots…

Terrine de lapin, ketchup de courge, pickles pleurote © VR

Entre Saint-Georges et Saint-Jean dans le Vieux-Lyon, une nouvelle adresse vous accueille à bras ouverts 7 jours sur 7. Au menu, une cuisine valorisant les produits du moment, sans maniérisme ni prétention. Take five !

Barigoule de légumes d'antan © Vincent Raymond

Les nouveaux propriétaires du célèbre restaurant Francotte nous ont convié à leur table pour parler un peu du passé, du présent et surtout de l’avenir, qui s’écrit dans l’assiette…

Diaporama d'une fraction de l'offre alimentaire du Sirha. Bon appétit !

Avec cette biennale, Lyon s'autoproclame capitale du Goût à défaut d'être capitale de la Gastronomie…

Pour les professionnels, il y a le Sirha, pour les autres, il y a Big !, la (première) Biennale internationale du goût, cinq jours entièrement dédiés à nos papilles…

Tapas le soir, menu classique au déjeuner, mais bois et cuir à toute heure. © VR

Ce nouvel établissement n’est pas qu’un restaurant : en devenant bar à tapas le soir, il vise à dynamiser un quartier aux allures de (re)belle au bois dormant. Un projet ambitieux à suivre…