JEP : La primatiale Saint-Jean-Baptiste s’ouvre à tous

Le palais de justice et les quais de Saône vus à travers un vitrail de la cathédrale Saint-Jean, à 32 mètres de hauteur. © Cécile Almonté
Le palais de justice et les quais de Saône vus à travers un vitrail de la cathédrale Saint-Jean, à 32 mètres de hauteur. © Cécile Almonté

Elle fera figure de vedette lors des prochaines JEP (Journées européennes du Patrimoine), qui se tiendront le week-end des 20 & 21 septembre prochains. Édifice religieux classé Monument historique, la cathédrale Saint-Jean illustre admirablement le thème retenu cette année pour les JEP, “Toute la nature est dans le patrimoine”.

Bâtie dès le XIIe siècle dans des matériaux naturels d’excellente qualité (calcaire minutieusement sculpté, pierres marbrières satinées au corindon, bois délicatement ouvragé…), son actuelle rénovation permet d’apprécier l’art de ceux qui la bâtirent, réalisant des prouesses et des complications architecturales sans fin… comme celui des corps de métiers qui la restaurent avec une application de bénédictin, révélant aux yeux des visiteurs des motifs, des couleurs chatoyantes, occultés par des siècles de crasse. Cette résurrection de la primatiale accrédite l’idée que le “patrimoine est vivant”, ce que souligne d’ailleurs Myriam Picot, la nouvelle Vice-présidente de la communauté urbaine de Lyon en charge de la Culture et notamment des JEP, qui précise l’importance d’une commande publique telle que le chantier de la restauration de Saint-Jean-Baptiste dans la maintien de gestes et de techniques artisanaux. Acteurs principaux de cette impressionnante renaissance, tous les métiers impliqués (tailleurs de pierre, maçons, vitraillers, serruriers, peintres…) s’installeront sur le parvis de la cathédrale durant le week-end pour dialoguer avec les passants et présenter leur art.

Abside rénovée de la primatiale Saint-Jean traversée par la lumière © Vincent RaymondTout le programme des JEP dans le Grand Lyon : www.grandlyon.com/jep

 

Le petit plus

Une foule considérable étant attendue pour les JEP, l’accès au chantier ne sera pas possible pour des raisons de sécurité évidentes. Cependant, il existe un moyen de le visiter en petit comité, guidé par Didier Repellin, affable et intarissable architecte en chef des monuments historiques. Plusieurs fois par mois, après l’office du dimanche, des groupes dûment inscrits(1) se rendent dans les zones en réfection, découvrant notamment les chapiteaux ou les clefs de voûte situées à 35 m de hauteur mais provisoirement à portée de main. Les personnes à mobilité réduite ne sont pas exclues de ces excursions, puisqu’un ascenseur rend les échafaudages praticables.

(1) renseignements et inscriptions : j.bernard@lyon.catholique.fr ou 04 78 81 48 81.

Suivez-nous !

A lire encore...

Olivia Cuir © Christelle Viviant

Du 19 mars au 2 avril, la 2e édition de Lyon City Design Urban Forum installe au cœur de la Part-Dieu seize réalisations de jeunes designers. Présentation par la directrice de l'événement, Olivia Cuir…

Capture d'écran du film Temps de Chien de Didier Tronchet © DR

Le dessinateur et cinéaste Didier Tronchet a tourné Temps de chien, un court métrage jazzy des bords de Saône aux hauteurs du Vieux Lyon, qui donne à voir la ville autrement…

Vue estivale des Gratte-ciel de Villeurbanne

Les Gratte-Ciel de Villeurbanne fêtent en 2014 leurs quatre-vingts printemps. Avec eux, c’est une des rares utopies politico-urbanistiques réalisées que les citoyens vont célébrer…