Lyon 6e : Le 6e Voie Verte est ouvert

Des pommes ! C'est la saison ! © VR
Des pommes ! C'est la saison ! © VR

L’enseigne caluirarde spécialisée dans les fruits et légumes frais découpés poursuit sa politique d’ouverture de boutique discrètement entamée voilà deux ans. Sauf que maintenant, cela se voit…

C’est une aventure locale qui commence en 1972 dans la terre, par une entreprise de maraîchage, Caluire Légumes, créée à deux pas de la voie de la Dombes, là où autrefois circulait la ligne ferroviaire Croix-Rousse-Trévoux. Une entreprise qui va se développer et passer de l’exploitation à la transformation et à distribution, en baptisant ses boutiques en référence à cette “voie verte” qui longe ses champs de salades. Ces échoppes poussent comme des champignons depuis 2012 : après l’ouverture au printemps 2012 d'un premier magasin à Caluire, les 3e et 4e arrondissements de Lyon suivent en 2013. L’expansion continue cette année avec Irigny, Genas et Lyon 6e bientôt rejoints par un petit frère Lyon 1er. Déjà une petite chaîne, à la dimension encore convenable, pas assez grande pour basculer du côté obscur.

Raisonnablement vert

Devant, le nougat ; au fond, les fruits frais… ©VR
Devant, le nougat ; au fond, les fruits frais… ©VR

Si le vert de l’enseigne est celui des origines, il renvoie aussi à juste titre aux fruits et légumes qui sont sa spécialité, provenant en théorie d’exploitations locales et suivant les saisons. En théorie, car on trouve en rayon du raisin d’Italie ou des agrumes d’Espagne (en attendant les clémentines de Corse, nous a-t-on dit), ainsi que des fruits exotiques. Une provenance aussi éloignée est-elle justifiée par une quelconque culture bio, comme chez Naturalia ? Non, ce n’est pas le positionnement de Voie verte — même si la maison-mère est passée à l’agriculture raisonnée en 1998. Dans les linéaires frais et à l’étal, les produits sont vendus sous deux formes, en vrac et préparés : Voie verte se veut “Primeur et traiteur”, et propose fruits et légumes lavés-découpés, prêts à l’emploi ou à consommer, sans additif ni conservateur. Conditionnés en barquette (un bémol : cela fait beaucoup de plastique), ces préparations qui ont donc une durée de vie réduite et s’adressent aux urbains pressés, sont le petit plus qui distingue Voie verte d’une chaîne comme Cerise & Potiron. Ajoutez à cela des préparations très honnêtes (on a goûté un blesotto au potiron de 300g à 5,50€ et une salade de fruits de saison rafraichissante à 1,70€), dont des soupes, toutes étant élaborées dans les cuisines centrales de Caluire, un rayon épicerie approvisionné auprès de fournisseurs locaux (comme le chocolatier oullinois L’Ambroisine) ainsi qu’un vaste et confortable coin repas en mezzanine pour la clientèle — au détriment d’une plus importante surface de vente, ce qui est audacieux… Traiteur jusqu’au bout, Voie verte se positionne aussi sur les plateaux de réception de crudités, en alternative à la cochonnaille, et est naturellement présent sur le web. Revendiquant un effectif d’une quarantaine de salariés, Voie verte dévoile surtout à l’occasion de cette inauguration, sa faim de loup. La salade aiguise donc l’appétit…

Devanture de Voie Verte Lyon 6e © VR


Voie verte : 35 cours Vitton, Lyon 6e. www.voieverte.fr Du lundi au samedi de 8h30 à 20h, le dimanche de 9 à 13h.

Suivez-nous !

A lire encore...

Jonathan Chetail © VR

Ce n’est pas du sang de navet qui coule dans les veines de Jonathan Chetail : à 24 ans, il a entrepris la greffe d’une start up sur un négoce de primeurs en développant le concept Fruisy…

La Barre infernale à l'orange, dans le bref instant où elle a été entamée, et où elle n'a pas été finie © VR

Monsieur Pralus, ce n’est pas bien ce que vous faites. Non, vraiment ; en réalité, c’est mieux que bien, c’est excellent et vous le savez…

Visuel du Marché des saveurs de Rhône-Alpes © DR

Ce jeudi, la place Bellecour devient la plus gourmande de Lyon en accueillant le 9e Marché des saveurs de Rhône-Alpes — un marché éphémère mais représentatif de l’excellence régionale…

Audrey Molitor a choisi ses produits un à un, au fil des rencontres et des coups de cœur. © VR

Le luxe de cette épicerie ? Sélectionner ses fournisseurs et présenter la quintessence du bon, du sain et de l’authentique.

Le Travel-mug de Neolid.

Que l’on soit gros ou petit poisson, personne n’est à l’abri de la contrefaçon. Exemple avec Neolid, star montante lyonnaise…

La SuperHalle d'Oullins, photo © Rose-Marie Loisy

La Super Halle, un nouveau magasin de producteurs en vente directe, vient d’ouvrir à Oullins. Les produits signalés par une étiquette verte sont issus des fermes associées situées dans un rayon de 80 km, garantis sans culture ni élevage hors sol et animaux nourris sans OGM.