Mentalisme : Mais où nous mène donc Olicard ?

Fabien Olicard savait déjà que vous alliez lire ce texte © VR
Fabien Olicard savait déjà que vous alliez lire ce texte © VR

Fabien Olicard, c’est Sherlock Holmes en drôle devant une salle remplie de Watson hilares et fascinés. Ça vous dit de jouer au docteur avec lui ?

Fabien Olicard a fait le bon calcul en préférant la scène à son activité précédente — intervenant dans de grandes entreprises, il expliquait à des cadres sans doute hagards comment mieux tirer profit de leur mémoire. La sienne, eidétique (c’est-à-dire photographique), il l’a apprivoisée pour qu’elle ne soit pas un handicap, et canalisée pour qu’elle serve son but : pratiquer une passion contractée dans l’enfance, le mentalisme. Tout le monde connaît, depuis la très populaire série campée par Simon Baker, le mentalisme — cet art issu de la psychologie et de la déduction  permettant de décrypter son prochain à partir de tous les signaux et indices inconscients qu’il émet. Elle peut donner à croire que le mentaliste est un phénomène surhumain, un diable qui se glisse dans votre esprit (ce qu’il fait d’une certaine manière, parce que vous le laissez entrer) et qui en rajoute pour vous intimider en roulant des yeux comme Dominique Webb. Fabien Olicard n’est pas de cette école ; son style l’apparente davantage à Éric Antoine, le magicien délirant puisqu’il conjugue l’excellence de sa pratique à l’humour, qui rythme son spectacle, le rendant doublement captivant.

Science sans conscience n’est que ruine de l’âme“ (Rabelais)

Pendant une heure et demie, Fabien Olicard ne fait que vulgariser les méthodes dont il use, les détailler au grand jour. Ce n’est pas de la sorcellerie quand il déduit du faciès d’une spectatrice que son film préféré est Pulp Fiction, mais du bon sens… enfin, une fois qu’il nous l’a dit, on trouve cela évident, vu la coupe au carré, le look et l’âge de la demoiselle. Lorsqu’il révèle que l’intonation de la voix lui permet de détecter que quelqu’un ment, la salle bruisse d’un “oh, ce ne doit pas être simple d’être sa copine !”… et s’estomaque dans la minute suivante parce qu’il parvient de cette manière à identifier la carte à jouer détenue par un spectateur. Et même si en sortant de scène il vous explique qu’il utilise un algorithme spécial, quand il crée un carré magique de 16 cases dont chaque ligne, colonne ou diagonale donne pour somme le nombre qui lui a été imposé 30 secondes plus tôt, ou quand il récite jovialement des listes d’abonnés de l’annuaire 2011 de sa Charente-Maritime natale, vous ne pouvez pas faire autrement que marcher sur votre mâchoire, qui vient de se décrocher.

Un grand pouvoir implique de grandes responsabilités” (Spider-Man)

Fabien Olicard sur la scène de L'Espace Gerson © VR
Fabien Olicard sur la scène de L'Espace Gerson © VR

Chacun peut être mis à contribution dans ce show, mais personne n’est jamais rudoyé : Fabien est avant tout quelqu’un de bienveillant, qui s’amuse non pas du public, mais avec le public. Écrit, millimétré, son spectacle se révèle une gigantesque prédiction d’autant plus bluffante qu’elle intègre chaque soir cette centaine d’incertitudes individuelles que représente l’auditoire. Mais le vrai défi que ce mentaliste hors norme s’impose est d’une autre eau, plus altruiste : faire ressentir à chacun qu’il est relié aux autres, et qu’il fissure sa bulle d’individualisme pour échanger avec son voisin. Pour une fois que la manipulation ne sert pas des entreprises cyniques, on applaudit avec encore plus de plaisir.

Fabien Olicard vous mentalise, du mer. au ve. à 20h30, le sa. à 19h00 et 21h00, jusqu’au samedi 1er novembre à l’Espace Gerson : 1 place Gerson, Lyon 5e. 04 78 27 96 99, www.espacegerson.com. 16 €
Également le 31 décembre à 19h30 à la Salle Rameau : 29 rue de la Martinière, Lyon 1er. 04 78 27 96 99, www.espacegerson.com. De 25 à 30 €

Suivez-nous !

A lire encore...

Le Grand Méchant Renard © Benjamin Renner

Après le succès de son film d’animation Ernest et Célestine (César 2013), Benjamin Renner a éprouvé un besoin “animal” de retourner à la BD le temps d'un album, Le Grand Méchant Renard (Shampooing)…

Les frères Kray, en train de passer deux personnes à tabac © DR

Le festival Quais du Polar présente en avant-première Legend, le nouveau film réalisé par le scénariste de L.A. Confidential et Mystic River, Brian Helgeland, avec Tom Hardy. Venez, on vous invite !

Jean-Baptiste Saurel © VR

Aquabike, le second court métrage de Jean-Baptiste Saurel (révélé par l'hilarant La Bifle) a été mis en boîte en partie dans les piscines de Villeurbanne. Alors qu'il vit son existence dans les festivals — il a déjà été distingué lors du Festival du Film court de Villeurbanne 2015 —, retour sur son tournage…

Martin Scorsese - Théâtre des Célestins, Lyon © MJM

Prix Lumière à Lyon, Martin Scorsese a donné une master class devant un public recueilli. Voici la retranscription de son échange avec Thierry Frémaux, directeur de l'institut Lumière…

En mai fais ce qu'il te plaît © DR

À l'occasion du festival Lumière, le cinéaste Christian Carion vient en voisin présenter son film En mai, fais ce qu'il te plaît en avant-première…

Il semble qu'il y ait quelque chose entre Benoît Poelvoorde et Virigine Efira : une voiture / photo © StudioCanal

★★☆☆☆ Pour parler d’ultra-moderne solitude, Jean-Pierre Améris adopte un ton léger, ainsi qu’une nouvelle comédienne. C’est l’histoire de la mauvaise personne au bon endroit…