Que faire de son sapin après Noël ?

C'est comme les chatons, faudrait pas que ça vieillisse… © VR
C'est comme les chatons, faudrait pas que ça vieillisse… © VR

L’abandonner sur la voie publique expose à une amende pouvant aller jusqu'à 150 euros, sa nature végétale interdit de le jeter (ou de le dissimuler) dans le bac à ordures, même vert. Alors, que faire de son conifère ?

Le destin du sapin est un marronnier de janvier : l’épine terne, la branche affaissée, dégarni de ses décorations, votre sapin vous indique tout seul le chemin de l’exil. Reste qu’il n’est pas si aisé de se défaire de lui — surtout s’il a commencé à semer des aiguilles tout autour de lui —, puisqu'on  ne peut pas le déposer n’importe où, même s’il est joliment emballé dans un sac doré. La législation oblige les particuliers à porter les résidus verts dans une déchèterie dans le cadre de la collecte sélective. N’imaginez pas le brûler à l’air libre, car il est considéré comme un déchet ménager, source de pollution carbonée, et l’amende peut s’envoler jusqu’à 450 €. Si vous avez une cheminée, de la place pour faire sécher votre résineux quelques mois, et pas trop peur d’encrasser vos conduits, il vous reste l’option de l’immolation domestique. Mais si, comme la plupart des propriétaires de sapins, vous n’avez pas d’âtre ? Vous pouvez encore éviter le voyage vers la déchèterie, à condition d’habiter dans une agglomération qui a prévu d’installer des points de collecte dans des zones stratégiques. Loin d’être anecdotique, ce genre de programme ôte une épine (d'épicéa) à bien des personnes non motorisées, et leur évite de devenir des contrevenants en encombrant la voirie. Le Grand Lyon indique réaliser par cette opération une économie substantielle, et avoir valorisé en 2014 près de 144 tonnes d’arbres de Noël.
Chaque collectivité personnalise son service, multipliant les collectes ou y associant des animations. Attention, dans certains cas, il faut se dépêcher :

ViennAgglo
http://www.vienne.fr/actualites/des-bennes-vertes-pour-collecter-les-sap...
L’opération s’achève mercredi 7 janvier
• Saint-Étienne
http://www.saint-etienne.fr/actualites/ou-recycler-votre-sapin-a-saint-e...
Trente points de collecte jusqu'au 11 janvier
• Roche-la-Molière
http://www.roche-la-moliere.fr/Benne-a-sapins.html
Jusqu'au 11 janvier
• Saint-Chamond
http://www.saint-chamond.fr/actu_recyclage_sapins.news
Sept points de collecte jusqu’au 12 janvier
• GrandLyon - La Métropole
http://www.grandlyon.com/services/points-de-collecte-sapins.html
Fin des ramassages le 17 janvier.
•Bourg-en-Bresse Agglomération
http://www.bourgenbresse-agglomeration.fr/index.php/preserver/384-collec...
Jusqu’au 20 janvier. A noter que les vendredis 9 et 16 et le mardi 20 janvier, les sapins seront collectés par une charrette tirée par un cheval.
• Et Villefranche-sur-Saône ? Et Bourgoin-Jallieu ? Pas d’autre solution que de se rendre à la déchèterie. Les administrés sont sans doute tous motorisés, dotés d’un fort sens civique ou d’une cheminée.

Suivez-nous !

A lire encore...

Bac à tri sélectif sur le village du Festival Lumière 2014 © VR

Jusque sur les bacs à tri sélectif qui parsèment son village, le festival Lumière se revendique comme un “événement bas carbone”. Une démarche qui prend parfois des chemins inattendus…

Logo de la Semaine européenne de la mobilité 2014

Dans l’embouteillage du calendrier, elle a du mal à se frayer un chemin au premier plan. La Semaine européenne de la mobilité se tient pourtant en ce moment…

La pyrale du buis. © VR

De la Cité internationale jusqu’à La Duchère en passant par la Croix-Rousse et Écully, les buis de l’agglomération lyonnaise font triste mine. La faute à la pyrale du buis.

Les jardins familiaux à Rochela- Molière. Chaque emplacement est équipé d’un point d’eau alimenté par les bassins de stockage d’eau pluviale.

Seules vingt-quatre communes et communautés de communes ont décroché en 2013 le Ruban du développement durable, dont plusieurs représentantes de la Loire.