Semaine de la mobilité : Comment bouger à 2, 4 et plus de roues…

Logo de la Semaine européenne de la mobilité 2014
Logo de la Semaine européenne de la mobilité 2014

Dans l’embouteillage du calendrier, elle a du mal à se frayer un chemin au premier plan. La Semaine européenne de la mobilité se tient pourtant en ce moment…

Du 16 au 22 septembre, pourquoi ne pas reconsidérer ses us et coutumes en matière de déplacement ? Se poser pour mieux avancer, à l’occasion de la Semaine européenne de la mobilité. En cette période où les esprits sont encore accaparés par la rentrée, cette opération de sensibilisation a pour vertu, au-delà de quelques (trop rares) incitations ponctuelles, d’attirer les regards des consommateurs-citoyens sur des pratiques alternatives méconnues ou balbutiantes.

2 roues en libre service : 

De jour comme de nuit, les Velo'v sont accessibles ©VR
De jour comme de nuit,
les Velo'v sont accessibles ©VR

Avec ses près de 4 000 Velo’v répartis sur 348 stations de Lyon et Villeurbanne, le Grand Lyon dispose toujours d’un solide réseau de vélos en libre service (le service revendique 55 000 abonnés au bout de neuf ans d’existence). 

• Ticket 1 jour à 1,50€, donnant accès à Vélo’v pendant 24 heures et 30 premières minutes offertes à chaque trajet. Abonnement annuel : 25€ par an et 30 premières minutes offertes à chaque trajet.

Qu'il vente, pleuve ou vente, le Vélivert roule à Saint-Étienne ©Daniel Villafruela
Qu'il neige, pleuve ou vente,
le Vélivert est disponible ©Daniel Villafruela

Saint-Etienne Agglomération couvre cinq communes avec ses 360 VéliVert, que l’on trouve dans 37 stations (dont 3 mobiles).

• 1 jour à 1 €, donnant accès à VéliVert pendant 24 heures et 30 premières minutes offertes. Abonnement annuel : 15 € par an et 30 premières minutes offertes (abonnement demi-tarif pour les étudiants du 22 septembre au 20 octobre).

V'Look, le petit dernier des deux roues urbains, est burgien ©DR
Petit dernier des deux roues urbains,
V'Look est burgien ©DR

Bourg-en-Bresse Agglomération vient de se doter en gare de Bourg-en-Bresse de La Station, un point d’information modes doux et de location de V’Look riche d’un large éventail : son offre intègre aussi des VAE (vélos à assistance électrique), tous équipés de casques et de gilets. 

• 1 jour de 3 à 10 €, abonnement mensuel de 20 à 60 €, selon la monture. Mercredi 17 septembre, de 8h30 à 13h00, des V’Look seront mis à disposition sur le marché couvert de Bourg-en-Bresse.

2 roues et du courant :

En milieu urbain ou rurbain, les VAE offrent une solution pratique et non polluante pour les petits déplacements (notamment professionnels). Mais ils ont un inconvénient : un prix dissuasif (de 700 à 2 500€). Pour encourager l’acquisition de ces vélos motorisés, de nombreuses collectivités locales ont lancé des formules de subvention. A condition de remplir tous les critères. 

• Résident de la Plaine de l’Ain, vous pouvez compter sur 30 % du prix du vélo (avec un plafond de 500€) ; si vous habitez dans la Capi - Porte de l’Isère, ce sera 25 % (avec un plafond de 250€).

4 roues, une fois en passant :

Vous n'avez pas ou plus de voiture, par conviction écologique, par nécessité économique, ou parce que, 360 jours par an ou presque, vous n'en avez pas besoin. Comment faire le jour où vous avez absolument besoin (ou irrésistiblement envie) de vous déplacer au-delà des lignes de bus, métro, train ? Imaginons que vous ayez besoin d’une voiture pour la journée du dimanche 21 septembre pour aller vous promener jusque dans le Bugey, au départ de Lyon… 

Vous pouvez louer une voiture, comme tout un chacun. Mais si l’agence n'est pas ouverte le dimanche, il vous faudra louer du samedi soir au lundi matin et même si vous n'allez pas loin, vous payerez tout de même le forfait minimum de 500 km. Comptez 60 euros, pour la fourchette basse, en vous y prenant à l’avance…

Si vous êtes abonné au service Autolib, vous pouvez louer une de ces voitures traditionnelles, en auto-partage, disponibles dans 34 stations de Lyon et Villeurbanne. Une fois l’abonnement payé, le prix de la location est fonction de votre kilométrage et du temps que vous mobilisez la voiture. En parcourant 100 km, en ayant pris possession du véhicule à 7 heures et en le rendant à 21h30, il vous en coûtera 63,10€.

Voitures Bluely en stationnement ©VR
Voitures Bluely en stationnement ©VR

Si vous êtes abonné au service Bluely, vous pouvez louer un de ces véhicules électriques que vous prenez et reposez à une station équipée d'un câble de charge. En prenant possession du véhicule à 7 heures et en le rendant à 21h30, il vous en coûtera 87 € si vous avez un abonnement à l’année, 130,50 € si vous avez un abonnement à la semaine… hors application du tarif horaire majoré si vous sortez du Grand Lyon et sous réserve de batterie suffisante (l'autonomie d'un véhicule Bluely est de 150 km en “cycle extra urbain”).

Vous pouvez aussi opter pour une solution plus originale et en plein essor : la location de particulier à particulier. Divers sites existent, avec plus ou moins d'encadrement. Sur ouicar.fr et drivy.com, vous payez en ligne, le loueur reçoit 70 % de ce que vous payez, il est assuré tout risque par le site. Vous rencontrez le loueur, signez un contrat, échangez photocopies de carte grise et de pièce d'identité. Le prix de location est à la journée. Pour votre escapade de dimanche, nous avons trouvé une Mazda Xedos de 1993 à 13 euros avec d’excellentes appréciations des locataires précédents sur ouicar.fr et une Renault Clio de 2001 à 19 euros, notée 5 étoiles par 148 locataires sur drivy.com

Sur buzzcar.com, le principe est globalement le même mais un prix de quelques centimes (entre 9 et 40 en général) est fixé pour le kilométrage qui est calculé en plus.

Tous ces sites ont des voitures disponibles à Saint-Etienne, Vienne, Bourg-en Bresse, Villefranche-sur-Saône et Bourgoin-Jallieu.

Koolicar.com n'est pas encore implanté à Lyon mais promet d'y être bientôt présent. Ce site propose aux particuliers d'installer un boîtier dans leur voiture qui rend la location possible sans rencontre physique avec le locataire. Une virée à la campagne dans la journée reviendrait à une cinquantaine d'euros au volant d'une citadine.

Covoiturage :

Jeudi 18 septembre, c’est la Journée du covoiturage. Un mode de déplacement convivial qui a le vent en poupe. Le nombre de sites mettant en contact conducteurs et passagers explose ; même les collectivités s’y sont mises — tel le Grand Lyon, voilà des années (www.covoiturage-grandlyon.com)

Et plus de 4 roues ?

La Journée nationale du transport public, officiellement célébrée le samedi 20 septembre, ne suscite guère l’emballement des opérateurs — à l’exception notable de ceux de l’Agglomération de Bourg-en-Bresse, qui mettent en place le ticket “Coup de cœur” à 2 € valable toute la journée sur le réseau TUB. Un petit geste des autres régies de transports en commun à destination des usagers, et de ceux qui ne le sont pas encore, aurait été apprécié…

Suivez-nous !

A lire encore...

C'est comme les chatons, faudrait pas que ça vieillisse… © VR

L’abandonner sur la voie publique expose à une amende pouvant aller jusqu'à 150 euros, sa nature végétale interdit de le jeter (ou de le dissimuler) dans le bac à ordures, même vert. Alors, que faire de son conifère ?

Bac à tri sélectif sur le village du Festival Lumière 2014 © VR

Jusque sur les bacs à tri sélectif qui parsèment son village, le festival Lumière se revendique comme un “événement bas carbone”. Une démarche qui prend parfois des chemins inattendus…

La pyrale du buis. © VR

De la Cité internationale jusqu’à La Duchère en passant par la Croix-Rousse et Écully, les buis de l’agglomération lyonnaise font triste mine. La faute à la pyrale du buis.

Les jardins familiaux à Rochela- Molière. Chaque emplacement est équipé d’un point d’eau alimenté par les bassins de stockage d’eau pluviale.

Seules vingt-quatre communes et communautés de communes ont décroché en 2013 le Ruban du développement durable, dont plusieurs représentantes de la Loire.