Conversation d'un vestige contemporain

  • Exposition
 photographie © Keen Souhla
photographie © Keen Souhla

Keen est une exploratrice du monde, passant de la photographie à la sculpture, du dessin au son, investissant les artisanats d’art, tout est prétexte au questionnement et à ses recherches.
L’artiste s’intéresse aux états transitoires, où l’indicible devient permanent et se fige à travers l’oeuvre. Ainsi il suffirait de peu pour que tout ne se brise et ne s’évapore. Cet état de demi-éveil charnière est le moment où tout devient possible, c’est cet entre-deux figé et ineffable dont l’artiste nourri son oeuvre.

Chaque exposition est l’occasion d’un fourmillement d’idées et de propositions où pourtant rien n’y est jamais livré totalement.
C’est au spectateur de se questionner.
C’est au regardeur, abusé par sa vue, ses sens et quelques illusions, d’adopter un nouveau regard. Parfois les réponses sont à trouver en nous-mêmes. Alors il faut prendre le temps de découvrir et de s’interroger sur ce que l’on voit.
Dans le travail de l’artiste il y aussi des changements de direction au lors de la création d’une oeuvre, une part d’expérimentation qui offre un résultat inattendu. Certaines sculptures sont le fruit d’une découverte, d’un hasard tant pour le spectateur que pour l’artiste elle-même.

Pourtant même dans ce hasard l’on ressent une minutie dans le travail, un contrôle patient et un dévouement.
L’artiste cultive le paradoxe jusque dans les choix de ses titres, celui des matières. Elle manipule et se joue des attentes et des interprétations du visiteur. La feuille froissée où l’idée à été écrite devient une fragile oeuvre de porcelaine au lieu d’être jetée. Mais est-ce vraiment une feuille d’ailleurs ?

L’artiste réenchante le monde et réintroduit de la magie dans ce qui nous entoure. Le spectateur redécouvre son environnement selon une nouvelle problématique, en le regardant d’une manière singulière, à la manière de Keen Souhlal.

Keen Souhlal est née en 1982. Suite à une maitrise des "Arts Numériques", elle étudie la photographie au Canada et en Islande, puis a son diplôme à l’école nationale supérieure des Beaux-Arts de Paris. Dernièrement elle a complété son parcours par un CAP Métiers du bois, Marqueterie à Paris où elle vit et travaille.

Commissariat artistique : Matt Coco, Zoé Benoit, Lucja Ramotowski-Brunet
Vernissage vendredi 5 septembre de 18h à 21h
Site internet de Keen Souhlal

(Source : www.attrape-couleurs.com)

Vendredi 5 Septembre 2014 - 13:00 - Samedi 18 Octobre 2014 - 18:00

L’Attrape-Couleurs

Adresse: 

www.attrape-couleurs.com
Mairie annexe de Saint-Rambert – L’Ile Barbe - Place Henri-Barbusse
69009 Lyon
France

Téléphone: 

04 72 19 73 86