Moulène

Ah Dieu, que la guerre est jolie… © Jean-Louis Fernandez

Adaptée d’un roman écrit en 1938, la pièce de Ödön von Horváth, toujours d’une stupéfiante actualité, est magnifiquement servie par la mise en scène couleur gel de Simon Delétang et la fièvre mélancolique de Thibault Vinçon. À voir !