Truffaut

Antoine Duhamel : disparition d'un héraut très discret

Antoine Duhamel ©DR

En plein cœur de la Nouvelle vague, il se partageait avec Georges Delerue la quasi totalité des bandes originales des films de Truffaut ou de Godard (de Pierrot le Fou, de La Sirène du Mississipi, de Baisers Volés, de Week-end et de L’Enfant sauvage). Par la suite, il a signé des partitions pour Tavernier (de Que la fête commence à Laissez-passer), Patrice Leconte (Ridicule) ou Fernando Trueba (Belle époque)… Antoine Duhamel, qui vient de s’éteindre à 89 ans, aura mené une carrière admirable sur grand écran, qui ne doit pas occulter ses compositions symphoniques ni ses opéras, notamment ceux à destination du jeune public — tel Les Travaux d’Hercule, créé par l’Opéra de Lyon en 1981, repris l’année suivante par les élèves des écoles villeurbannaises place Lazare-Goujon. Pédagogue passionné, l’artiste à la haute stature et la longue barbe était en effet intimement liée à Villeurbanne, où il avait fondé en 1980 puis dirigé l’ENM (École nationale de musique). Il était le fils de l'écrivain Georges Duhamel.